AFYREN NEOXY REÇOIT UN NOUVEAU VERSEMENT DE 3,4 M€ DANS LE CADRE DU PROJET EUROPÉEN AFTER-BIOCHEM

Communiqué de presse
afyren home


Clermont-Ferrand/Lyon, le 21 mars à 7h45 – AFYREN, société de greentech qui offre aux industriels des produits biosourcés et bas-carbone grâce à sa technologie de fermentation unique basée sur un modèle complètement circulaire, annonce aujourd’hui qu’AFYREN NEOXY a reçu un paiement de 3,4 millions d’euros, en reconnaissance des étapes industrielles franchies.


Cette subvention, reconnue dans les comptes 2023 d’AFYREN NEOXY, est la troisième tranche d’un financement total de 20 millions d‘euros attribué par le Circular Bio-based Europe Joint Undertaking (CBE JU), un partenariat placé sous l’égide de l’Union européenne dédié au financement de projets faisant progresser les industries biosourcées.

Ce financement a été accordé en 2020 à un consortium de 12 partenaires, appelé AFTER-BIOCHEM et mené par AFYREN NEOXY. Ce consortium est animé par un objectif commun : créer des chaînes de valeur durables à partir de matières premières renouvelables et non-alimentaires et fournir des composants chimiques biosourcés à l’échelle industrielle. 

En complément de la production d’acides, le projet inclut également un ensemble d’actions menées sur les marchés aval, pour lesquels les acides sont utilisés comme composants d’autres produits à destination notamment des marchés de la nourriture humaine et animale ; des arômes et parfums ; des lubrifiants et des fluides techniques. Le versement de la troisième tranche a été approuvé à la suite de la décision d’un groupe d’experts indépendants qui a jugé que le projet AFTER-BIOCHEM avait atteint un ensemble de critères de référence.


Avec ce versement récent, l’apport total de CBE JU au programme AFTER-BIOCHEM a atteint 16 millions d’euros sur 4 ans, dont 90% a été directement investi au profit d’AFYREN NEOXY. Ces financements sont intervenus à chaque phase de développement de l’usine : lors de sa construction, du lancement de son activité et de sa montée en puissance. L’usine représente un investissement initial total d’environ 62 millions d’euros. La banque publique d’investissement Bpifrance détient une participation de 49% dans AFYREN NEOXY.

AFYREN NEOXY vise un démarrage de la production en continu de ses acides biosourcés en 2024 et l’atteinte de son seuil de rentabilité financière en 2025



« Nous pensons que les efforts de reporting induits par la directive CSRD vont contribuer à instaurer des standards vertueux aux acteurs de l’économie européenne. Les rapports de durabilité permettent de relever les ambitions des entreprises en termes de reporting ESG puisqu’ils introduisent des normes comparables et applicables à tous les acteurs. Cette directive permettra aussi aux investisseurs désireux d’investir dans des entreprises responsables de mieux se repérer dans un cadre harmonisé et transparent » conclut Caroline PETIGNY, Directrice RSE et communication d’AFYREN.

Dernières actualités

Voir tous les articles
AFYREN - Finance
En savoir plus
AFYREN - Finance
En savoir plus
En savoir plus
En savoir plus
En savoir plus
afyren home
En savoir plus
AFYREN - Finance
En savoir plus
En savoir plus
afyren home
En savoir plus
AFYREN - Finance
En savoir plus