AFYREN a franchi le cap des 2 millions d’heures de fermentation en laboratoire pour identifier les matières premières qui soutiendront son expansion industrielle

Communiqué de presse
  • Une expertise unique pour la fabrication industrielle d’ingrédients biosourcés grâce à un procédé biomimétique ;
  • Des sources de matières premières diversifiées pour servir une expansion internationale en circuit court ;
  • Une stratégie d’innovation et de partenariats qui permet le développement de nouveaux produits et chaînes de valeur circulaires


Clermont-Ferrand/Lyon, le 9 juillet 2024 à 7h45 CEST – AFYREN, société de greentech qui offre aux industriels des produits biosourcés et bas-carbone grâce à une technologie unique basée sur un modèle complètement circulaire, confirme son approche innovante et identifie les familles de biomasses qui soutiendront son expansion industrielle. Cette annonce intervient alors que la société franchit le cap de 2 millions d’heures de fermentation.

Jérémy PESSIOT Directeur Général Délégué, Directeur R&D et co-fondateur d’AFYREN, déclare : « Nous avons puisé notre inspiration dans les écosystèmes naturels, où rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme, pour construire une technologie sobre et performante, fondée sur la valorisation de la biomasse. En 12 ans, à partir de recherches appliquées sur la maîtrise de la méthanisation en laboratoire, nous avons développé un procédé de fermentation unique en son genre à l’échelle industrielle. Aujourd’hui, nous continuons d’investir dans la recherche pour qualifier de nouvelles voies de valorisation de la biomasse. Cette stratégie doit nous permettre de sécuriser différents gisements de matières premières et de répliquer un modèle industriel rentable dans de nombreuses régions géographiques, en privilégiant les circuits courts. »


Fruit d’une décennie de recherche en chimie et biologie et protégé au niveau mondial par 10 familles de brevet, le procédé AFYNERIE® permet de convertir un large éventail de matières premières organiques en molécules biosourcées à l’aide de micro-organismes naturels non génétiquement modifiés.

Inspiré du vivant et entièrement biomimétique, il reproduit à l’échelle industrielle la fermentation observable depuis des millions d’années dans les écosystèmes naturels et sur laquelle repose par exemple le procédé de méthanisation, aujourd’hui utilisé pour la production d’énergie.

Le savoir-faire d’AFYREN se situe au niveau du contrôle de la transformation de la matière afin de favoriser la fabrication d’acides carboxyliques. Les acides extraits sont ensuite traités par des étapes de purification et de distillation afin d’obtenir des produits qui répondent aux spécifications des industriels et des réglementations en vigueur.

Cette qualité est au coeur de l’approche « drop-in », qui permet une substitution directe des molécules issues du pétrole par des molécules biosourcées dans le processus de production des clients. Les produits finaux se retrouvent par exemple couramment dans les produits alimentaires ou cosmétiques, des débouchés qui vont donc bien au-delà de ceux offerts par la méthanisation.

Fort de son expérience réussie de valorisation des coproduits de l’industrie sucrière au sein de l’usine AFYREN NEOXY en France, AFYREN poursuit ses travaux pour identifier de nouveaux gisements de matières premières.

Depuis la création de l’entreprise, les équipes R&D d’AFYREN, composées de chimistes et de biologistes, ont ainsi réalisé des tests sur plus de 300 substrats mis à disposition par les acteurs et partenaires de l’industrie agro-alimentaire ou de l’agriculture à travers le monde.

Ces tests ont permis de qualifier 60 familles de biomasses (co-produits agricoles, co-produits de l’industrie alimentaire etc.) pouvant être transformées à l’échelle industrielle en molécules 100% biosourcées. Le partenariat récent conclut avec SUEZ ouvre même la voie à la valorisation de déchets organiques ménagers.

Ces travaux prouvent qu’un large éventail de matières premières organiques, réputées peu exploitables à l’origine, peuvent être ainsi valorisées. Ces tests réalisés sur des échantillons en provenance du monde entier viennent en support des développements à l’international d’AFYREN, dont la stratégie repose sur une approche en circuit court avec des approvisionnements régionaux.

La politique d’innovation d’AFYREN se déploie autour de trois piliers stratégiques. Chaque projet sélectionné doit contribuer à l’amélioration des processus, soutenir l’expansion internationale en explorant de nouvelles familles de biomasse ou contribuer au développement de produits et de dérivés novateurs. Pour ces travaux, la voie partenariale est souvent privilégiée.

Dans ce cadre, la R&D travaille notamment aux perfectionnements des procédés pour optimiser les rendements et rendre l’industrialisation de la solution plus compétitive. En coopération étroite avec les business developers, les équipes R&D oeuvrent aussi à l’extension du portefeuille d’acides et de leurs dérivés. Les acides produits par AFYREN sont en effet autant de molécules plateformes qui, grâce à des étapes supplémentaires de chimie verte (estérification, hydrogénation, etc.) peuvent être transformées en dérivés et nouveaux produits.

Le portefeuille innovation d’AFYREN est composé aujourd’hui d’une dizaine de projets visant à développer de nouveaux produits et chaînes de valeur circulaires avec ses partenaires. Il suit une logique d’écoconception, en intégrant des critères de performance RSE tels que l’empreinte carbone, le mix énergétique ou encore la nature des matières premières et leur transport.

Télécharger le communiqué de presse

Dernières actualités

Voir tous les articles
AFYREN - Finance
En savoir plus
AFYREN - Finance
En savoir plus
En savoir plus
En savoir plus
afyren home
En savoir plus
AFYREN - Finance
En savoir plus
En savoir plus
afyren home
En savoir plus
AFYREN - Finance
En savoir plus
AFYREN - Finance
En savoir plus