Passer d’un modèle linéaire à une économie régénérative circulaire

Le modèle de bioéconomie circulaire d’AFYREN résout l’équation entre efficacité commerciale et faible impact environnemental

 

AFYREN a conçu et développé une technologie de fabrication d’ingrédients d’origine biologique qui constituent des solutions innovantes, durables et efficaces pour les secteurs de l’alimentation humaine et animale, des arômes et parfums, des lubrifiants, des sciences des matériaux et des sciences de la vie.

Ces biomolécules, une famille de 7 acides organiques naturels, qui remplacent celles fabriquées à partir du pétrole, sont issus de la revalorisation de la biomasse non alimentaire et seront disponibles à l’échelle industrielle et à un coût compétitif. Elles offrent les mêmes propriétés chimiques que celles produites à partir de dérivés issus de la pétrochimie, mais avec seulement un cinquième de l’empreinte carbone.

“Lorsque nous avons créé AFYREN, l’objectif était de proposer une alternative compétitive et durable aux molécules issues du pétrole utilisées par beaucoup d’industries,” explique Jérémy Pessiot, directeur général et Fondateur d’AFYREN. “Du point de vue de la production, la technologie de fermentation que nous avons conçue peut fonctionner avec différentes matières premières telles que le maïs ou la betterave. Nous avons fait le choix fort d’utiliser des coproduits de l’agro-industrie, afin d’entrer dans un modèle complet de bioéconomie circulaire. Tous les choix stratégiques que nous avons faits pour AFYREN ont été faits en fonction de cet objectif : combiner  efficacité économique et faible impact environnemental.”

 

 

L’ensemble du concept d’AFYREN est basé sur une approche avancée de bioéconomie circulaire, avec plusieurs niveaux de circularité, impliquant l’efficacité des ressources, le renouvellement des ressources, le recyclage et l’approvisionnement local.

 

  • Matières premières :

– Les matériaux bruts ne sont pas seulement renouvelables, ce sont des produits dérivés agricoles. Le choix d’utiliser des produits dérivés a été principalement fait pour ne pas concurrencer les terres agricoles destinées à l’alimentation humaine. Pour minimiser le plus possible son impact sur la planète, AFYREN utilise des produits dérivés qui sont renouvelables d’une saison agricole à une autre.

 

  • Processus :

– Tous les produits générés par le procédé d’AFYREN sont valorisés et/ou recyclés : en plus des sept acides organiques produits, un résidu de fermentation est formé et retourné au sol sous forme de fertilisant (utilisable en agriculture biologique) pour reproduire un cycle de production de biomasse. Par conséquent, aucun déchet industriel n’est généré lors de ce procédé.

– Le processus de fabrication consomme de l’eau de manière contrôlée grâce à un système de recyclage de l’eau utilisée pendant la phase de fermentation. Le processus nécessite peu d’eau car il fonctionne en circuit fermé et maximise l’eau présente dans la biomasse utilisée comme matière première.

 

  • Approvisionnement local :

– Enfin, AFYREN s’approvisionne en matières premières renouvelables locales ou régionales (dans un rayon de quelques centaines de kilomètres) ; sa première usine est située dans le Nord-Est de la France, à l’épicentre de la production de betteraves sucrières, et à proximité de ses clients potentiels en Allemagne, en France et au Benelux.

 

Consulter l’intégralité de la publication